Altermondes






Dossier n°36 - Sommaire



Dossier réalisé en partenariat avec [l’Aitec, Amnesty International, le DAL, la Fondation Abbé Pierre, Habitat-Cité et No vox.


Pour commander le numéro, cliquez ici !


I. LE MAL LOGEMENT, UN FLEAU MONDIAL

Droit au logement ou droit d’expulser ?

Dans les pays en développement, le nombre d’urbains vivant dans un bidonville ou un taudis était estimé à 863 millions en 2012 (contre 760 millions en 2000). Un chiffre considérable, qui ne tient pas compte de la réalité du mal logement dans les pays dits du Nord mais qui surtout résulte d’une véritable ruée sur le foncier et du recours aux expulsions forcées. Le droit à un logement convenable est reconnu comme un droit fondamental. Comment faire en sorte qu’il soit appliqué ? Tour d’horizon.
PAR DAVID ELOY | JOURNALISTE

_

Quand les favelas proposent…

BRESIL. À Rio de Janeiro, depuis deux ans, des quartiers entiers sont « restructurés » au mépris du droit. Menacés d’expulsion, les habitants de Vila Autodromo ont proposé leur propre alternative à la Mairie.
PAR JULIETTE ROUSSEAU | AITEC-IPAM

Du logement social adapté

MAROC. La lutte pour le droit au logement et contre le mal logement ne se résume pas à enrayer les expulsions forcées. Il s’agit aussi de proposer des habitats décents et accessibles pour tous. Zoom sur l’Oasis de Figuig.
DOMINIQUE-CÉCILE VARNAT FONDATION ABBÉ PIERRE

Une alliance entre urbains et ruraux

MALI. Les expulsions forcées liées à l’accaparement des terres ont conduit à l’émergence de mouvements de lutte de base qui ont formé une alliance inédite entre urbains et ruraux.
MASSA KONÉ | UACDDDD | MALI NO VOX INTERNATIONAL

Sans toit, ni droits

Ne pas avoir de logement fixe pèse certes sur la vie de famille et la vie sociale, mais cette absence a aussi des conséquences négatives sur le plein exercice d’autres droits, comme celui d’avoir accès au marché du travail, d’être scolarisé ou d’être en bonne santé. Décryptage d’une réalité française.
PAR STÉPHANIE MARSEILLE | JOURNALISTE

« Si tu tiens à la vie, barre-toi ! »

NIGERIA. Dans les quartiers informels, les habitants doivent se battre pour avoir un toit et le conserver. Mais ceux qui n’ont pas de droits au moment de l’installation, n’en ont pas plus au moment des expulsions et encore moins après, quand ils ont perdu le peu qu’ils possédaient.
PAR YVES PRIGENT | AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE

II. LE DROIT AU LOGEMENT UNE LUTTE PERMANENTE

« Au fond de moi, je me sens toujours emprisonnée »

CAMBODGE. Là où l’État est peu soucieux de garantir le droit au logement, ce sont les habitants des quartiers populaires qui s’organisent pour résister aux expulsions forcées. Ainsi, à Phnom Penh, la capitale, les riverains du lac Boeung Kak tiennent tête aux promoteurs immobiliers. Entretien avec Tep Vanny, l’une des figures de cette résistance.
PROPOS RECUEILLIS PAR MATHIEU BRANCOURT | JOURNALISTE

José Patrocinio, le combat d’une vie

ANGOLA. Un mélange de réalisme et de rêve, voici comment se définit José Patrocinio, le coordinateur d’OMUNGA, une association de défense des droits humains basée dans la province de Benguela. Portrait.
PAR MARIE DEVERS | JOURNALISTE

Coucher dehors au pays du soleil levant...

JAPON. Pays ultramoderne et riche, le Japon est pourtant l’un de ceux qui garantissent le moins le droit au logement. État des lieux avec la sociologue japonaise, Nanako Inaba
PROPOS RECUEILLIS PAR SARAH PORTNOÏ | JOURNALISTE

En France : les associations sur le qui-vive

La France a développé l’un des arsenaux législatifs les plus complets pour garantir le droit au logement. Un modèle à suivre ? Alors que le projet de loi Duflot pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) entre en discussion au Sénat, les associations de défense des droits des mal-logés et sans-abri, inquiètes, restent plus que jamais vigilantes.
PAR ALICE GILLOIRE | JOURNALISTE

La ville est-elle réellement pour tous ?

HONGRIE. Au coeur de l’Union européenne, le droit au logement recule. En Hongrie, par exemple, le gouvernement a criminalisé le fait d’être sans-abri. Le point avec Krisztina Keresztély, chercheuse en géographie urbaine.
PROPOS RECUEILLIS PAR SYLVIA SOUILLET-DÉSERT | JOURNALISTE

III. RESISTER MAIS SURTOUT PROPOSER

Nairobi et la force du collectif

KENYA. Dans les bidonvilles de Nairobi, les habitants se rassemblent pour empêcher les expulsions forcées et venir en aide aux victimes. Mais leur combat collectif ne s’arrête pas à la défense de cas individuels. Avec le soutien d’Amnesty International, ils entendent contraindre le gouvernement kenyan à présenter une loi pour mieux lutter contre ces pratiques illégales.
PAR FABRICE BUGNOT | JOURNALISTE

Les femmes prennent en main leur destin

NICARAGUA. Depuis quinze ans, des familles se sont installées dans des bidonvilles en périphérie de la ville de Granada. L’Association des femmes nicaraguayennes Luisa Armanda Espinoza (AMNLAE) y mène des actions pour renforcer l’autonomie des femmes. Entretien avec Indira Morales, coordinatrice de projet.
PROPOS RECUEILLIS PAR MARIE-CLAUDE ACERO | HABITAT CITÉ

Espagne, une lutte exemplaire

Partout dans le monde, organisations de la société civile et habitants se mobilisent pour un droit au logement, qu’ils ne se contentent pas de défendre mais qu’ils contribuent aussi et surtout à réinventer. La Plateforme des victimes des prêts hypothécaires (PAH) est de ces acteurs. En Espagne, elle se bat pour que soit reconnue la fonction sociale du logement.
PAR LILIA SANTANA | AITEC-IPAM

La Coudraie : histoire d’une résistance…

Depuis 2004, un collectif d’habitants de Poissy (Yvelines) se bat pour la réhabilitation des 600 logements, qui composent la Cité de La Coudraie. Par leur acharnement, les habitants ont obtenu la considération des pouvoirs publics. Entretien avec l’un des fers de lance de cette mobilisation, Mohamed Raghajib.
PROPOS RECUEILLIS PAR FATOU SALL | JOURNALISTE


TRIBUNE

LE DROIT A LA VILLE, UNE MOBILISATION CONSTANTE

PAR SILVIO CACCIA BAVA | SOCIOLOGUE | INSTITUT POLIS | BRESIL