Altermondes






Accueil du site > N°36 - Décembre2013 > En 2014, Altermondes changera !

En 2014, Altermondes changera !



Le 9 janvier 2012, Patrick de Saint-Exupéry et Laurent Beccaria, fondateurs de l’excellente Revue XXI, publiait leur « Manifeste pour un autre journalisme », un pavé dans la marre qui a agité le landerneau des médias. Pourquoi  ? Parce que les auteurs y dénonçaient entre autres avec force le piège de la publicité, le mirage de l’Internet et le journalisme automatisé. À Altermondes, nous avons lu aussi ce manifeste et en avons surligné certains passages, comme celui-ci : « Prendre le temps de l’enquête et apprendre à travailler à contre temps de l’émotion immédiate : tout doit être fait pour apporter aux lecteurs une information différente, intense, concentrée sur ce qui dure ; l’information y gagnera en profondeur et en pertinence  ». Ou encore celui-là : « Le journalisme qui distrait et étourdit agrège tout et le contraire de tout, est entraîné dans un engrenage paroxystique. À l’inverse, le journalisme qui enrichit, donne à réfléchir, relie le lecteur aux autres et au monde est utile  ». C’est peu dire que nous nous reconnaissons dans cette conception du média qui fait le pari de l’intelligence de l’autre et remet le lectorat au coeur de son projet éditorial.
Nous nous en sommes d’ailleurs inspirés, non seulement pour réfléchir à une nouvelle formule de notre, ou plutôt, votre revue, mais aussi et surtout pour nous réaffirmer comme un média citoyen – en paroles et en actes – avec la création prochaine de la première société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) française dans le domaine de la presse, qui permettra à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent – organisations de la société civile, journalistes mais aussi abonnés – de participer à l’émergence d’un média d’un nouveau genre en en devenant sociétaire.

Une (r)évolution qui est tout sauf cosmétique, même si l’essentiel restera : la parole à la société civile, d’ici et d’ailleurs, pour interroger le monde tel qu’il tourne (ou pas) rond, pour mettre en lumière des réalités méconnues et pour faire entendre celles et ceux qui résistent, luttent et construisent pas à pas, jour après jour, le monde de demain. En 2014, Altermondes changera donc. Résolument. Nous aurons besoin de vous. Nous comptons sur vous.
Bonnes fêtes de fin d’année !

Par David Eloy, rédacteur en chef




Dans le même numéro - sur le site :
Sommaire- Altermondes n°36
“Pata Rât”, une décharge pas comme les autres
Des familles écartelées entre les deux Corées
Altermondes fait peau neuve !