Altermondes






Sommaire HS n°11



EDITO

Le meilleur des mondes
Par David Eloy, rédacteur en chef d’Altermondes

ENQUETE - NUCLEAIRE
Un atome de démocratie
Vingt-cinq ans après la catastrophe de Tchernobyl, le drame de Fukushima et ses conséquences sanitaires et écologiques encore impossibles à évaluer, montrent que rien n’a changé. Le nucléaire reste une industrie à part, dont personne ne maîtrise vraiment les risques. Et l’opinion des citoyens trouve bien peu d’écho dans un secteur toujours marqué par les habitudes d’opacité du creuset militaro-industriel qui l’a vu naître.
Par Sarah Portnoï - Journaliste

- 1. AU CŒUR DE LA RECHERCHE

Science et société, un divorce consommé ?
La fracture entre la science et la société n’a jamais été aussi prononcée qu’aujourd’hui. Les scandales se succédant, la défiance s’est instaurée et les mouvements citoyens semblent avoir perdu confiance dans la capacité –voire la volonté– du monde scientifique à oeuvrer pour un monde juste, durable et solidaire. Comment les réconcilier ? Quels sont les enjeux qui en découlent ? Introduction à un vaste débat.
Par Camille Liewig - Altermondes

Prise de conscience
Le monde de la recherche a pris conscience des limites de cette situation. L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) associe désormais le monde industriel et la société civile à ses travaux. Entretien avec son directeur général, Vincent Laflèche.
Propos recueillis par Camille Liewig - Altermondes

Tribune : Libérer la recherche de la croissance
Pilotée par des intérêts financiers, la recherche est dans l’impasse. Elle a perdu de son utilité sociale. Une autre recherche qui viserait le bien-vivre et la satisfaction des droits humains sans nécessairement passer par la croissance est-elle possible ?
Par Jean Gadrey – Professeur émérite d’économie, Université Lille I

Recherche : une drôle d’économie
La recherche est au coeur d’enjeux économiques considérables. Dès lors, s’interroger sur le financement de la recherche et ses évolutions est précieux. Car selon celui qui la finance et selon les critères retenus, ce n’est pas le même monde que l’on prépare pour demain.
Par Piotr Malewski - Journaliste

Le rêve insensé de la technoscience
Prométhée est toujours vivant. Le titan de la mythologie grecque, qui donna la connaissance et le feu aux hommes, continue d’inspirer de nombreux scientifiques qui caressent encore aujourd’hui le rêve insensé de maîtriser l’Homme et la Nature, de perfectionner le monde.
Par Jacques Testart – Président de la Fondation Sciences citoyennes

Savoirs et transmission, sortir du XIXe siècle
Nos modèles éducatifs (du primaire au supérieur) sont tous nés au XIXe siècle et demeurent, encore aujourd’hui, fondés sur des visions du monde dépassées et qui ne correspondent plus du tout aux savoirs produits et diffusés aujourd’hui. Il est grand temps de reconnecter ces deux mondes, celui des savoirs produits dans la société (pas uniquement académiques) et celui de nos modèles éducatifs.
Par Lionel Larqué – Association Française des Petits Débrouillards

Les dérives du droit de propriété intellectuelle
Conçu pour permettre au chercheur de s’autofinancer, le concept de brevetabilité est aujourd’hui utilisé comme un moyen de s’approprier le vivant et de limiter la concurrence. La course à la brevetabilité entraîne de profondes dérives dans la recherche au Nord et limite la recherche et, par conséquent, le développement des pays du Sud.
Par Gaëlle Krikorian – Doctorante en sociologie, EHESS

ENQUETE - LOGICIEL LIBRE
Un modèle d’émancipation
La communauté informatique lutte activement contre la privatisation du savoir et des connaissances. Pour les passionnés d’informatique, professionnels ou amateurs, le logiciel « propriétaire » est une véritable hérésie. La recherche et notamment l’amélioration des logiciels se nourrissent de la réflexion collective et de la mutualisation des connaissances.
Par Philippe F. Nai - Journaliste

Sciences et démocratie : un forum pour en débattre
Le Forum mondial Sciences et Démocratie est né de la nécessité de construire un espace de coopérations ouvertes, de débats publics, larges et démocratiques, entre scientifiques et organisations du mouvement social à l’échelle de la planète. Il a tenu sa deuxième édition à Dakar (Sénégal), les 4 et 5 février 2011. Retour sur l’événement.
Par Aurélie Bordenave - Journaliste

(In)dépendance africaine
L’Afrique a saisi l’opportunité de cette deuxième édition pour investir le processus. Entretien avec Moussa M’Baye, coordinateur de Enda Diapol (Sénégal) et co-organisateur du FMSD de Dakar.
Propos recueillis par Céline Trégon - Journaliste

- 2. LE SUD A-T-IL SON MOT A DIRE ?

Des choix technologiques trop orientés
Les pays du Sud ne sont pas toujours libres des choix technologiques qu’ils opèrent. Sous couvert de bienfaits à venir pour les populations, ces choix sont souvent imposés par des groupes privés et par des institutions internationales qui servent leurs propres intérêts. Les chercheurs africains veulent aujourd’hui reprendre l’initiative.
Par Camille Liewig – Altermondes et David Baché - Journaliste

« Pour les Occidentaux, c’est du bricolage ! »
SENEGAL. Pape Alioune Ndiaye est professeur d’électronique à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar et responsable du Centre international de formation et de recherche sur l’énergie solaire. Il témoigne des difficultés des chercheurs africains.
Propos recueillis par David Baché - Journaliste

La mobilité révolutionnée
COLOMBIE. Les choix technologiques sont des choix politiques dont certaines collectivités parviennent à garder la maîtrise. En l’espace de dix ans, la physionomie de Bogota, la capitale colombienne, a été bouleversée. Priorité au transport en commun et à son efficacité.
Par Ricardo Montezuma – Fundacion Ciudad Humana, Colombie

La recherche en Afrique : nécessité ou mirage ?
Malgré les difficultés, la recherche scientifique existe sur le continent africain. Certains pourraient s’interroger : pourquoi consacrer des fonds à la science quand les besoins fondamentaux d’une population ne sont pas satisfaits ? Justement parce qu’une recherche africaine peut apporter des solutions efficaces.
Par Théo Delpont-Ramat - Journaliste

Pour une nouvelle recherche agronomique
Trop éloignée des préoccupations quotidiennes des agriculteurs, la recherche agronomique s’est montrée d’emblée très normative et n’a pas su prendre en compte leurs véritables problèmes. Point de vue de Marc Dufumier, professeur à AgroParisTech.
Par Marc Dufumier – Professeur à Agroparistech

De l’éthique dans les essais clinique au Sud
Les pays du Sud sont souvent le terrain privilégié pour les essais des laboratoires pharmaceutiques. Au Cameroun, le Réseau sur l’éthique, le droit et le sida (REDS) s’efforce de faire respecter les droits des patients au sein des essais cliniques. Entretien avec Calice Talom Yomgne, chargé de programme éthique et recherche au REDS et co-coordinateur de la Coalition Respect.
Propos recueillis par Stéphanie Marseille - Journaliste

ENQUETE - OGM
Semences paysannes, graines de savoirs
Au Nord comme au Sud, la mobilisation contre les organismes génétiquement modifiés (OGM) et pour la reconnaissance des semences paysannes pose la question des modes de production des variétés et de leur statut. Entre chercheurs et paysans ont germé, ces dernières années, des démarches de sélection participative.
Par Hélène Bustos – Transrural Initiatives

Les Pays émergents sur les talons de l’Occident
Les pays émergents, comme la Chine et l’Inde, affichent une croissance économique qui fait pâlir d’envie l’Europe et les Etats-Unis. Pourquoi ? Parce qu’ils ont su, au lendemain de la décolonisation, se protéger et développer leur économie mais aussi leurs savoirs scientifiques et techniques. Le monde a changé. Et si l’intelligence est aujourd’hui au Sud, que reste-t-il au Nord ?
Par Vinod Raina – All India People’s Science Network, Inde

- 3. SCIENCE ET SOCIETE, RENOUER LE DIALOGUE

Expertise : la fin du monopole
Les enjeux sociétaux, environnementaux et sanitaires liés à des choix techniques et scientifiques ont amené la société civile à développer sa propre expertise. Il s’agit avant tout de contester les monopoles du savoir de l’Etat et des grandes entreprises afin d’enrichir le débat public sur la nature même du progrès, dans une démarche de co-construction des objectifs et des solutions.
Par Fabienne Thiry - Journaliste

Climat : un appui mutuel
Prix Nobel de la paix pour son action en faveur de la lutte contre le changement climatique, le GIEC est perçu par beaucoup comme une nouvelle façon de construire de l’expertise. Entretien avec Amy Dahan-Dalmedico, directrice de recherche au CNRS.
Propos recueillis par Fabrice Bugnot - Journaliste

Agriculture : changer la donne
Moins connu que le GIEC, l’IAASTD1 a toutefois permis de remettre en cause le paradigme du développement appliqué à l’agriculture. Entretien avec Jacques Loyat 2, agroéconomiste associé au Centre international de recherche agronomique pour le développement (Cirad).
Propos recueillis par Fabrice Bugnot - Journaliste

Transparence : la bataille de l’information
Dans le domaine scientifique comme ailleurs, la transparence et la circulation de l’information sont les conditions d’une bonne démocratie. Chaque jour, les politiques font des choix technologiques déterminants. Pour peser dans les débats, la société civile, rarement consultée, a développé des veilles citoyennes d’information.
Par Frédéric Prat – Inf’OGM

PARCOURS
Elena Alvarez-Buylla, le temps de l’alerte
Tout scientifique peut se trouver face à un fait méconnu, susceptible d’être dangereux pour l’homme ou son environnement. Il devient lanceur d’alerte s’il décide de le porter au regard de la société et des pouvoirs publics. Biologiste mexicaine, Elena Alvarez-Buylla est l’une d’entre eux.
Par Jenny Joussemet - Journaliste

ENQUETE - NANOTECHNOLOGIES
Les raisons d’un échec
L’arrivée des nanoparticules dans le monde qui nous entoure inquiète. Pour éviter de refaire les mêmes erreurs qu’avec les OGM et par souci de transparence, des rencontres entre des experts et la population française ont été organisées afin d’informer et de décider de l’avenir de cette technologie. Retour sur une initiative qui n’a pas atteint les résultats escomptés.
Par Catherine Ferrieux – Journaliste

Qui gouverne l’innovation ?
Pendant trop longtemps, les citoyens ont accepté de troquer leur pouvoir d’orientation de l’innovation contre la perspective d’une élévation du bien-être matériel. Aujourd’hui, ils veulent prendre part à la gouvernance de la recherche. Une réforme profonde du système est nécessaire.
Par Claudia Neubauer – Fondation Sciences Citoyennes

Kéniéba : un espace de concertation
MALI. Dans les projets d’exploitation minière, la course au profit évince souvent les populations de la gestion des ressources. Pour sortir de cet état de fait, le Cercle de Kéniéba a mis en place un forum de concertation associant toutes les parties prenantes.
Par Thibaud Saint-Aubin – Ingénieurs sans Frontières

Démarche participative : le Prajateerpu
INDE. Andhra Pradesh, juillet 2001. Le Prajateerpu 1 ou « verdict populaire » vient de tomber, rejetant massivement le Projet Vision 2020 censé faire rentrer l’agriculture de la région dans le marché mondial. Un jury composé d’une vingtaine d’hommes et de femmes, parmi les plus démunis, va faire trembler des gouvernements en affirmant leur droit à choisir leur futur.
Par Camille Liewig - Altermondes

« Première étape vers une démocratie directe  »
Sollicité par les organisations indiennes, l’Institut international pour l’environnement et le développement (IIED) a été un acteur clef dans le Prajateerpu. Michel Pimbert, directeur du programme agroécologie et souveraineté alimentaire de l’Institut, revient sur cette expérience.
Propos recueillis par Camille Liewig - Altermondes

Le poids des associations de malades
Depuis la création du Groupe de réflexion avec les associations de malades (Gram), l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) travaille main dans la main avec des associations de malades pour intégrer davantage les patients dans la recherche.
Par Camille Liewig - Altermondes

Et si on relocalisait la science ?
Parce que la recherche doit aussi se concevoir à partir des réalités locales, les collectivités territoriales contribuent désormais à renforcer les liens entre le monde de la recherche et la société civile. Entretien avec Sandrine Rousseau, vice présidente de la Région Nord-Pas de Calais en charge de l’enseignement et de la recherche.
Propos recueillis par Céline Boileau - Journaliste

La science fiction comme conclusion
Tout au long de ce hors série, il n’a été question que de retisser du lien entre les scientifiques et la société, de mettre de la démocratie dans la recherche. Sage précaution ou prudence excessive pour l’avenir ? Ni l’une, ni l’autre. Les tiroirs des scientifiques regorgent, déjà aujourd’hui, de projets aussi incroyables qu’insensés. La science fiction pourrait devenir la réalité. Derniers exemples.
Par Camille Liewig - Altermondes




Dans le même numéro - sur le site :
Edito - Le meilleur des mondes
Un atome de démocratie
Des choix technologiques trop orientés