Altermondes






Accueil du site > N°25 - mars 2011 > Remue-ménage dans la sous-traitance

Remue-ménage dans la sous-traitance



En mars 2002, 35 salariées d’Arcade, un sous-traitant du groupe hôtelier Accor pour le nettoyage des chambres, se mettent en grève. Leur quotidien se résume à des conditions quasi-esclavagistes : cinq chambres à nettoyer par heure, pour un « salaire » de 1,6 euro par chambre. Remue-ménage dans la sous-traitance suit leur combat de plus d’un an pour le respect de leurs droits élémentaires. Si le film n’est pas spectaculaire dans sa forme, son intérêt réside ailleurs : dans son approche au plus près des femmes, en empathie avec elles, dans la force des témoignages recueillis et dans l’acharnement de ces combattantes qui parviennent à transformer leur fragilité en force – et qui nous offrent une fervente leçon de lutte collective. Alors que tout jouait en leur défaveur, leur détermination sans faille fait basculer le cours apparemment inexorable des choses... et fait des émules quand, quelques années plus tard, les employées d’une autre société obtiennent à leur tour gain de cause après sept jours de grève. Au-delà de son sujet poignant, ce film est un véritable antidote au fatalisme ambiant. RAPHAËL MÈGE | ALTERMONDES

Remue-ménage dans la sous-traitance, un documentaire d’Ivora Cusack, 2011, 70 min., http://remue-menage.360etmemeplus.org




Dans le même numéro - sur le site :
Sommaire du numéro
Edito - Tout simplement
La flottille de la liberté Acte 2
C’était il y a un an...
Afrique, les collectivités se mobilisent contre le sida
Jean-Félix Fayolle, l’oeil des quartiers
"Mopani ne serait pas possible en Europe !"