Altermondes






Accueil du site > N°27 - Septembre 2011 > La pomme empoisonnée d’Apple

La pomme empoisonnée d’Apple


CHINE. Le progrès n’est pas partagé par tous. Dans l’industrie informatique, les conditions de travail sont désastreuses. Le 20 mai, une explosion survenait dans l’usine d’un fournisseur d’Apple. Il est urgent d’agir.


Alerté par la SACOM, une organisation de défense des droits des travailleurs basée à Hong-Kong, Peuples Solidaires a lancé, le 5 mai, une campagne exhortant Apple à prendre ses responsabilités suite à l’intoxication de 137 travailleurs d’une usine de Wintek, l’un de ses fournisseurs en Chine. De mai 2008 à août 2009, ces ouvriers ont été intoxiqués au N-Hexane, un solvant hautement toxique utilisé pour nettoyer les écrans d’iPhones et iPads. Ce produit cause des lésions neurologiques se traduisant par des maux de tête, des paralysies, des faiblesses musculaires et de fortes fatigues. Deux jours plus tard, le 7 mai, des militants du monde entier participaient à une journée d’action internationale pour des conditions de travail décentes dans l’industrie de l’électronique. Depuis, Apple n’a pas réagi.

Or, le 20 mai, une explosion se produisait dans l’usine Foxconn de Chengdu,également fournisseur d’Apple, provoquant la mort de trois personnes, en blessant une quinzaine d’autres. L’omniprésence de poussières d’aluminium dans les locaux mal ventilés est très probablement à l’origine de la déflagration. L’établissement de Chengdu, qui produit des composants électroniques vendus à travers le monde, emploie près de 100 000 personnes. Dans un contexte qualifié par la SACOM de « développement accéléré des moyens de production chinois au service des marques Apple, Dell et HP  », la construction de cette usine, sortie de terre en deux mois, s’est faite au détriment des impératifs de sécurité.

Assumer ses responsabilités

En 2010,Apple avait déjà défrayé la chronique après une série de suicides d’employés de l’usine Foxconn, liés aux conditions de travail devenues intolérables. Or, une semaine après l’explosion de Chengdu, un employé de Foxconn s’est donné la mort en se jetant du haut de son appartement. Au total, treize personnes se sont suicidées depuis janvier 2010. Ce drame atteste de façon tragique que l’augmentation des salaires décidée l’année dernière par Foxconn ne saurait être une mesure suffisante à une réelle amélioration des conditions de travail. Pour la SACOM, ces suicides sont indubitablement liés à la pression morale et physique subies par des travailleurs dont les droits sont systématiquement bafoués et la vie régulièrement mise en danger. Jusqu’à présent,Apple refuse d’assumer son rôle d’entreprise donneuse d’ordre en exerçant les pressions nécessaires sur ses fournisseurs pour garantir le respect des droits des travailleurs tout au long de sa chaîne d’approvisionnement. Devant la gravité des événements survenus dans les usines de Wintek et Foxconn, il est urgent d’agir.

Par Camille Béthoux | Peuples Solidaires




Dans le même numéro - sur le site :
« Le Guatemala est loin d’être un pays démocratique »
N°27 - Sommaire
Edito - Le coût de l’indifférence
Nouveaux regards du documentaire africain
Une Chance de redémarrer ?
Avez-vous un mot d’absence ?
Maher Arar attend toujours des excuses